Quand je fais mes devoirs…

0.00

Voici une fiche gratuite à télécharger pour accompagner les jeunes dans leurs devoirs !

Une fiche à imprimer, à plastifier, à afficher, à montrer, à expliquer, à distribuer, à garder à portée de main… et surtout à appliquer pour des apprentissages réussis et heureux !

Description

Le sujet des devoirs est épineux, et quand on l’aborde on marche souvent sur des œufs… Alors pour éviter de faire des omelettes, vous retrouverez ici des conseils simples à partager aux jeunes qui vous entourent, car vous verrez qu’avec un peu d’organisation et de nouvelles habitudes, il est possible de les aborder plus paisiblement.

#1 Choisir le bon moment
Connais-toi toi-même

Salé ou sucré ? Lève-tôt ou lève-tard ? Roman ou BD ?

Aborder la thématique des devoirs implique de s’interroger sur qui nous sommes, ce qui me distingue de mon voisin, et ce que sont mes besoins. Mieux je me connais, plus j’aménage mon quotidien en fonction de ce qui me correspond. Ainsi, il existe de meilleurs moments que d’autres pour se mettre au travail, en fonction de son état d’esprit et de fatigue. À nous de les aider à identifier ces signaux, à les déculpabiliser quand ils n’y parviennent pas et enlever toute pression afin qu’ils apprennent d’eux-même à retrouver l’énergie suffisante, grâce à une autre activité par exemple.

#2 Choisir le bon endroit
J’irai où tu iras – ou pas

Aider les plus jeunes à se connaître c’est aussi accepter qu’ils soient différents de nous. Ainsi le bon endroit pour eux ne sera peut-être pas le même pour nous. Combien se sont tirés les cheveux en voyant le beau bureau aménagé spécialement pour la rentrée, délaissé au profit du vieux tapis de la chambre ? L’important est simplement qu’ils puissent avoir un endroit où ils pourront être au calme et se sentir suffisamment à l’aise pour travailler. Montrer la voie sans l’imposer, voilà tout un art auquel nous devons nous entraîner !

#3 Distinguer persévérance et acharnement
Let it go, let it go

L’une des premières choses que l’on apprend à un sportif de haut niveau est d’identifier ses forces afin qu’il ne se blesse pas. Il devra donc aller au bout de lui-même, sans pour autant se mettre en danger. L’année scolaire est pareil à un marathon pendant lequel les élèves doivent avancer, se dépasser, tout en apprenant à se préserver. La persévérance s’apprend, comme la capacité à lâcher-prise. Identifier ses forces et ses faiblesses les aidera à ne pas vaciller avant la ligne d’arrivée. Ainsi, s’ils n’y arrivent pas après de nombreux efforts, ils puissent s’autoriser à y revenir plus tard après être passés à autre chose sans se démoraliser.

#4 Faire des pauses
Take a break, take a kit-kat

Ce n’est pas une légende, les pauses sont essentielles pour favoriser l’apprentissage. Qu’il s’agisse d’écouter une musique, boire de l’eau ou papoter avec son grand frère, elles permettent de remobiliser le corps et l’ensemble des sens, d’aérer l’esprit et donc, de prendre un peu de recul par rapport à ce que nous avons appris. Combien ont eu une idée de génie en allant simplement se faire un thé ? Alors apprenons aux enfants à faire un pas de côté pour se recentrer !

#5 S’entourer
Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Construire une communauté d’apprentissage autour de l’élève est un atout précieux, non seulement pour qu’il se sente soutenu, mais aussi pour qu’il puisse trouver les réponses à ses différents besoins. Ainsi il pourra s’agir de camarades de classe ou d’équipe de travail, d’adultes relais autres que les parents ou encore des professeurs au sein de l’établissement. Apprendre à demander de l’aide est un atout, savoir identifier les personnes ressources en est un autre ! Aidons-les à se construire un village !

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Quand je fais mes devoirs…”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *